Sélectionner une page

Connaissez-vous le biais du survivant ?

Il s’agit de cette tendance naturelle à ne retenir que ce qui est visible, au dépend de l’invisible qui, par définissions, ne se voit pas. Une illustration particulièrement éclairante de ce terrible biais cognitif se trouve dans la problématique du tabac. Nous connaissons tous, de près ou de loin, des personnes très âgées, qui ont fumé comme des cheminées toute leur vie ! Churchill est, sans aucun doute, l’exemple le plus populaire de cette immunité exceptionnelle. Fumeur invétéré et malade alcoolique, il est décédé à 90 ans passés, après une vie inouïe.

Ce résultat de la sélection naturelle – seules les personnes à la santé exceptionnelle peuvent résister aussi longtemps à un tel poison – crée l’impression sincère que, franchement, fumer n’est peut-être pas si dangereux. Cette illusion cognitive repose sur le même principe que cette publicité de la française des jeux : « Le loto ? 100% des gagnants ont tenté leur chance ». Énorme trouvaille publicitaire, puisque parfaitement juste, et tellement vraie.

Mais dans un cas comme dans l’autre, ces informations trompent votre intelligence. Elles détournent votre attention de la réalité, tel un illusionniste lors d’un tour de passe-passe.

La réalité du loto, c’est que vous n’avez qu’une chance sur plus de 19 millions de possibilités de gagner le gros lot.

Concrètement, cela signifie que même en jouant 10 fois par jour, tous les jours de votre vie, pendant 90 ans, il vous faudrait plus de 58 vies pour pouvoir, peut-être, envisager de gagner quelque chose.

Daniel Kahneman, psychologue et prix Nobel d’économie, explique que nous possédons deux systèmes de traitement de l’information. Un système rapide, qui fonctionne sans cesse, et un système lent, difficile à mobiliser. Ce système lent nécessite effort, concentration et vigilance. Ainsi, notre système rapide, extrêmement sensible aux images, retient tous ces exemples de fumeurs et de fumeuses en pleine forme. Les industriels du tabac, fins connaisseurs de la psychologie humaine, en rajoutent. Ils s’emploient encore aujourd’hui à diffuser massivement des images dont le seul but est d’associer une valence émotionnelle positive et utile à ces petits rouleaux de papiers responsable en réalité de la mort prématurée d’un consommateur sur deux. Avec plus de 73 000 par an, le tabac reste encore aujourd’hui le premier responsable des morts évitables dans notre pays.

même en jouant 10 fois par jour, tous les jours de votre vie, pendant 90 ans, il vous faudrait plus de 58 vies pour pouvoir, peut-être, envisager de gagner quelque chose.

La solution, c’est d’arrêter de fumer

Mais toutes ces images effrayantes sur les paquets de cigarettes, me direz-vous ? Elles devraient équilibrer la situation, non ? Si vous avez été fumeur, vous savez bien qu’on ne les regarde pas. Votre système rapide de traitement de l’information préfère éviter de se faire mal. Il peut même, lorsqu’une de ces images vous fait vraiment trop peur, vous inciter au réconfort … avec une cigarette, qu’il continue d’associer à quelque chose de positif.

Si vous êtes prisonnier du tabac, le seul traitement efficace est d’arrêter de fumer. En plus de vous faire le plus grand bien, votre démarche aidera les personnes qui vous entourent – qu’elles soient fumeuses, ou non fumeuses. Voici le calendrier des prochaines séances. Bonne journée 🙂

Vous pouvez liker et partager l’info, c’est votre libre choix.

Le seul traitement efficace en matière de tabagie, c’est d’arrêter de fumer.


Inscrivez-vous dès maintenant à un atelier d’arrêt du tabac

Hypnose, psychologie et neurosciences permettent de vraiment décrocher de la cigarette

Jean Doridot à la radio à propos de l’hypnose et de l’arrêt du tabac.
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •